Appel à communications: Journée d'étude - Transnationalisme et transculturalisme dans la musique canadienne, 1969-2019

Appel à communications
Journée d’étude : Transnationalisme et transculturalisme dans la musique canadienne, 1969-2019
Université d’Ottawa
École de musique
Vendredi 27 septembre 2019

Dans le cadre des célébrations marquant son 50e anniversaire, l’École de musique de l’Université d’Ottawa organise une journée d’étude le vendredi 27 septembre 2019. Intitulée « Transnationalisme et transculturalisme dans la musique canadienne, 1969-2019 », cette journée d’étude offrira des opportunités d’échanges et de débats sur le thème de la musique classique contemporaine canadienne et sur les façons dont celle-ci fut influencée par la mondialisation, l’immigration, les déplacements, l’exile, le multiculturalisme, l’exotisme et tout autre phénomène dénotant la créativité des dialogues et des rencontres transcendant les frontières géographiques et culturelles canadiennes historiquement fondées. En se concentrant sur la composition musicale de tradition classique, cette journée d’étude vise à promouvoir le travail universitaire sur les compositeurs et les musiciens canadiens à la fois émergents et de grande renommée.

Les organisateurs accueillent les propositions priorisant les liens entre les trois grands thèmes décrits ci-dessous :

1)  Compositions canadiennes et immigration, émigration, exile et déplacements

  • De quelle façon la mobilité internationale a-t-elle affecté les compositeurs canadiens et leur oeuvre musicale ?
  • Comment les compositeurs canadiens ont-ils négocié avec les multiples influences transculturelles dans leurs travaux ?
  • Comment l’exile et les déplacements ont-ils été abordés par les compositeurs canadiens, soit dans leurs récits autobiographiques ou dans leur musique.
  • Quel rôle jouent les régions spécifiques et/ou la culture locale dans la création de musiques canadiennes transculturelles ?
  • Quels rôles les communautés internationales diasporiques ont-elles joués dans la création d’oeuvres canadiennes contemporaines ?

 
2)  Composition canadienne et « l’autre » imaginaire

  • De quelles façons les compositeurs canadiens ont-ils imaginé et incorporé les musiques internationales et leurs influences artistiques dans leurs oeuvres ?
  • Comment la mondialisation et le développement de la technologie promouvant l’échange et la communication ont-ils influencé les compositeurs canadiens ?
  • Comment les compositeurs canadiens ont-ils négocié les influences musicales et esthétiques de l’Europe de l’Ouest et des États-Unis dans leurs efforts créatifs?
  • Comment l’exotisme a-t-il fonctionné au sein des pratiques compositionnelles canadiennes ?

3)  Composition canadienne et formation et mobilité internationales

  • Comment les formations étrangères des compositeurs canadiens ont-elles influencé leur langage musical, leur style et leur choix artistiques ?
  • Comment la participation aux festivals et aux événements musicaux internationaux a-t-elle influencé les musiciens canadiens ?
  • Comment les oeuvres commissionnées à l’internationale ont-elles joué un rôle dans les activités professionnelles des musiciens canadiens ?
  • Comment l’exposition internationale et la mobilité des musiciens canadiens sont-elles reçues à la fois au Canada et à l’étranger ?

Nous accueillons les communications d’une durée de 20 minutes qui s’intéressent à la musique canadienne contemporaine en contexte transnational. Les langues officielles de cette journée d’étude sont le français et l’anglais. Vous êtes priés d’envoyer un résumé de 250 mots détaillant la présentation proposée à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. Dans votre courriel de soumission, veuillez fournir votre nom et votre institution d’attache (si applicable). La date limite de soumission est le 4 mars 2019. Les participants sélectionnés seront informés à la fin mars 2019.

 
Organisateur
Christopher Moore (Université d’Ottawa)
 
Comité scientifique
Geneviève Bazinet (Université d’Ottawa)
Jean Boivin (Université de Sherbrooke)
Jonathan Goldman (Université de Montréal)
Roxane Prevost (Université d’Ottawa)