Bienvenue !

La Société de musique des universités canadiennes (MusCan) est une société savante bilingue qui vise à promouvoir la recherche musicale, l’interprétation, la composition et la pédagogie dans les établissements d’enseignement postsecondaire canadiens. Elle poursuit cette mission par les activités suivantes : 

  • l’organisation d’un congrès annuel réunissant des chercheurs en musique, des compositeurs et des interprètes ; ce congrès se tient conjointement avec le Congrès annuel des sciences humaines (chapeauté par la Fédération des sciences humaines) ;
  • l’attribution, en collaboration avec la Fondation SOCAN, de prix aux étudiants et aux éminents chercheurs en musique du Canada, ainsi qu’aux étudiants qui présentent des communications au Congrès annuel ;
  • la remise de prix de composition en argent à des étudiants ;
  • la publication d’Intersections: revue canadienne de musique, une revue savante semestrielle avec comité de lecture, en version papier et électronique ;
  • le soutien des programmes en musique des établissements postsecondaires partout au Canada, par le truchement du Comité permanent des établissements membres (CPEM) ;
  • la diffusion de nouvelles pertinentes sur le site Web et dans le bulletin électronique semestriel.

La Canadian University Music Society (MusCan, autrefois CUMS) / Société de musique des universités canadiennes (MusCan, autrefois SMUC) a été constituée en société en 1989, mais ses débuts remontent à deux colloques qui se sont tenus en 1963 et 1964 à la maison Stanley de New Richmond (Québec). Des artistes, des chercheurs en musique et des membres de divers organismes culturels s’étaient alors réunis pour échanger sur différentes questions touchant la musique au Canada. En 1965, à l’issue de ces discussions, est créée la Canadian Association of University Schools of Music(CAUSM) / Association canadienne des écoles universitaires de musique (ACEUM)[1] qui se donne pour buts de :

  1. permettre aux administrateurs et aux enseignants des universités, écoles et départements offrant des programmes en musique de discuter de problèmes communs;
  2. établir des normes minimales pour les programmes menant à l’obtention de grades en musique;
  3. maintenir et renforcer la place des études musicales dans les établissements postsecondaires canadiens;
  4. agir à titre d’organisme consultatif auprès des établissements canadiens offrant des programmes en musique;
  5. mettre sur pied des projets servant la cause de la musique au Canada;
  6. soutenir l’avancement professionnel de la communauté musicale œuvrant en milieu universitaire au Canada par la publication et la tenue de congrès.[2]

L’adhésion à l’ACEUM est d’abord réservée aux établissements, mais en 1971, soit à peine six ans après sa création, l’association opère un tournant décisif et étend l’adhésion aux membres individuels. Cette même année, l’association entreprend également la publication d’une revue savante, le CAUSM / ACEUM Journal, qui paraît une ou deux fois par année. Chaque numéro regroupe de cinq à douze articles sur des sujets liés à diverses disciplines musicales, ainsi que des éditoriaux, des recensions et des lettres. En 1981, l’association adopte l’appellation Canadian University Music Society / Société de musique des universités canadiennes qui reflète l’élargissement de son mandat. La même année, on renomme également la revue, qui devientCanadian University Music Review / Revue de musique des universités canadiennes; la revue changera de nouveau son nom pour celui d’Intersections en 2006.[3]

Aujourd’hui, la Société poursuit sa mission visant à encourager le dialogue entre les personnes actives dans le domaine des études universitaires en musique et à favoriser l’avancement de la recherche en musique. À titre de société membre de la Fédération canadienne des sciences humaines (FCSH), MusCan tient son congrès annuel sous l’égide du Congrès des sciences humaines. Pour soutenir le perfectionnement des jeunes chercheurs, MusCan veille également à ce que des communications d’étudiants fassent partie intégrante du programme de tous ses congrès annuels. Depuis 1988, la Société décerne en outre annuellement le prix George-Proctor à l’étudiant ou l’étudiante qui présente la meilleure communication au congrès. Ce prix honore la mémoire de George Proctor, pionnier de la recherche en musique au Canada.

Vous trouverez ci-dessous la liste des personnes qui ont occupé la présidence de la MusCan depuis sa création :

  • Arnold Walter, 1965-1967
  • Clement Morill, 1967-1979
  • Welton Marquis, 1969-1971
  • Lucien Brochu, 1971-1973
  • Lorne Watson, 1973-1975
  • Brian Ellard, 1975-1977
  • Donald A. McKellar, 1977-1979
  • Armand Ferland, l979-1981
  • Robert Stangeland, 1981-1983
  • Bruce Minorgan, 1983-1985
  • Gordon K. Greene, 1985-1987
  • Donald F. Cook, 1987-1989
  • Philip Adamson, 1989-1991
  • Gail Dixon, 1991-1993
  • Eugene C. Cramer, 1993-1995
  • Anne C. Hall, 1995-1997
  • Maureen Volk, 1997-1999
  • Tom Gordon, 1999-2001
  • Glen Carruthers, 2001-2003
  • Ed Jurkowski, 2003-2005
  • James Deaville, 2005-2008
  • Deanna Oye, 2008-2010
  • Lynn Cavanagh, 2010-2012
  • Mary Ingraham, 2012-2014
  • Joelle Welling, 2014-2016
  • Glenn Colton, 2016-

 


[1] Helmut BLUME, ""The Founding of CAUSM: A Personal Recollection"", Canadian University Music Review / Revue de musique des universités canadiennes, 11/2 (1991), p. 1-3.

[2] Ibid., p. 4-5.

[3] Donald F. COOK, « Société de musique des universités canadiennes (SMUC) / Canadian University Music Society (CUMS) », in Helmut Kallmann, Gilles Potvin et Kenneth Winters, dir.,Encyclopédie de la musique au Canada, deuxième édition (Montréal : Fides, 1993), p. 3126.

Connexion

MusCan Office

MusCan is led by a committed community of volunteers from across Canada. You can contact our secretariat by mail, phone, or email.

10 Morrow Avenue, Suite 202
Toronto, ON
M6R 2J1
Canada
416-538-1650
office [AT] muscan.org